Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

QUATENNENS suite … et fin ?

L’exclusion d’Adrien QUATENNENS du Parti de Gauche illustre parfaitement la conclusion de mon billet du 13 décembre ( Violence en famille … quid ? - Jean-Paul-69-07.over-blog.com ), où je pensais qu’il serait préférable pour lui de démissionner … plutôt qu’être exclu par ses camarades de parti, ce qui est nettement infâmant.

Mais, avant d’évoquer d’autres aspects de cette affaire remarquons deux choses :

  • le jour où Adrien QUATENNENS est chassé du Parti de Gauche, Gérald DARMANIN bénéficie d’un non-lieu, alors que ce sympathique individu échangea une nuit avec une personne contre une intervention en sa faveur (Il conteste avoir commis un viol mais il a reconnu le marchandage indigne d’un responsable politique),
  • Jean-Luc MÉLENCHON est présenté comme un habitué de l’autoritarisme bien peu démocratique … or il a toujours défendu Adrien QUATENNENS. Cette décision de son parti démontre que son pouvoir est bien plus limité que ce qu’on croit et que le changement de leadership interne est bien entamé. Avis aux anti-Méluche, il va vous falloir trouver d'autres cibles.

Le monde politique est un monde d’une grande violence … où l’on n’a pas l’habitude de se balancer des gifles, mais où les attaques sont fort souvent au-dessous de la ceinture, et sans apporter la démonstration des raisons pour lesquelles on critique sévèrement les positions de l’adversaire.

Lorsqu’un responsable politique a commis des magouilles, même sanctionnées par la Justice … sauf si la sanction comporte une peine d’inéligibilité, on entend fréquemment le condamné dire que ce sont les électeurs … qui, lors du prochain scrutin, devront dire s’ils mettent fin à sa carrière politique.

Mais, là, il s’agit d’une gifle à sa femme et des messages un peu musclés d’un couple en train de se briser.

Après des siècles et même des millénaires de domination parfois fort brutale des hommes sur leurs femmes une réaction tout à fait salutaire ne tolère plus ces comportements machistes et le mur de la vie privée ne permet plus à un homme de déverses sa colère, justifiée ou non, contre sa femme … sans risquer d’être frappé de mort sociale. Ce qui est typique dans l’affaire QUATENNENS c’est que seul le juge sait ce qu’Adrien QUATENNENS avait à reprocher à sa femme et la seule chose sur laquelle le « tribunal de la rue » l’a condamné sans appel c’est cette gifle qu’il a reconnue.

Ceci étant, en excluant celui qui était le n° 2 de leur parti, les membres du Parti de Gauche viennent de donner une leçon de « self-defense » à tous les hommes en train de se séparer de leur femme. Comme Jean-Charles-Alphonse Avinain, montant à l’échafaud en criant : « Messieurs n’avouez jamais », cela s’applique aux politiciens car un homme politique qui avoue n’est déjà plus un acteur du jeu politique et il est donc normal qu’il quitte la scène politique où il n’a plus sa place.

Par ailleurs, dans notre société, où il est si difficile de garder un secret et où tout ce que l’on écrit peut être retrouvé dans des téléphones, des disques durs etc … n’écrivez que des « Ma chérie, je t’adore » et non des « Tu es une fichue garce ! ».

Bien entendu évitez absolument les coups, qui laissent des traces et, dans ce but, équipez-vous d’un punching-ball pour taper comme vous en avez envie et même besoin car il semble bien que jamais un juge ne condamna un homme qui se défoulait sur son punching-ball … et évitez de donner à cet accessoire défoulatoire, le prénom de votre femme car ça pourrait être apprécié défavorablement.

QUATENNENS suite … et fin ?

Une de nos filles piquait parfois des colères contre ses sœurs et elle les boxait facilement … du coup, on lui avait acheté exactement le même punching-ball que ci-dessus et, quand on sentait la mayonnaise monter, nous lui disions : « va donc donner quelques coups de poing sur ton défouloir ».

L’élimination politique d’Adrien QUATENNENS est un réel appauvrissement pour LFI et pour la gauche toute entière. Mais elle est dans l’air du temps et elle marque très clairement la fin de ces siècles passés, où la voix des femmes ne comptait pas du tout … c’est une très bonne chose.

Jean-Paul BOURGÈS 26 janvier 2023

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Nouveau commentaire hors sujet...<br /> <br /> Après mon retour de Paris, vendredi porchain, j'ai envie de faire une partie de "punching ball" à la brasserie George contre le pétainisme...<br /> <br /> Possilble ?<br /> <br /> A bientôt.<br /> Amitié.
Répondre
J
Cela ne me semble pas impossible.