Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Un secret pré-quantique

Un article du Monde explique de façon détaillée ce qu’implique le propos récent d’Emmanuel MACRON disant « que le premier télégramme diplomatique en cryptographie post-quantique avait été adressé à l’ambassade de France à Washington». Je ne vais pas paraphraser le texte du Monde et je vous donne ici un lien vers cet article pour les curieux ( Cryptographie post-quantique : de quoi parle Emmanuel Macron ? (lemonde.fr) ).

Assurer le secret des communications est un souci fort ancien et l’un des dispositifs les plus surs fut inventé par Claude CHAPPE qui, avec son fameux télégraphe, il y a plus de deux siècles avait trouvé une solution maline et particulièrement fiable ( Télégraphe Chappe — Wikipédia (wikipedia.org) ).

Tour Chappe de Marcy-sur-Anse au nord de Lyon (Il y a 20 ans, j'ai enregistré le commentaire pour les visiteurs de ce lieu)

Tour Chappe de Marcy-sur-Anse au nord de Lyon (Il y a 20 ans, j'ai enregistré le commentaire pour les visiteurs de ce lieu)

Il y a déjà de nombreuses années, donc bien avant qu’on ait eu l’idée de machines quantiques, que je sais que tout secret communiqué à une autre personne est à peu près sûr de « fuiter » en peu de temps … surtout si on a eu la bonne idée de dire au confident de n’en parler à personne.

Sans m’encombrer d’outils technologiques pointus, et donc de façon parfaitement pré-quantique, j’ai l’habitude de dire que seules les choses dont je ne parle à personne … y compris à moi-même … sont presque sures de rester secrètes.

Mais tout ceci me rappelle ce qui arriva à papa pendant la guerre. Il était officier des Transmissions et basé à Clermont-Ferrand, où il avait quelques activités clandestines qui intéressaient fort la Gestapo. Un jour, lorsqu’il arriva à son bureau, un officier de la Gestapo l’attendait assis sur le bureau dont il avait ouvert les tiroirs et étalé le contenu devant lui.

Il demanda à papa de lui expliquer la signification de grands tableaux de chiffres … en lui disant « Ce sont évidemment des messages codés ». Papa lui répondit « Ce n’est pas du tout ça. C’est un jeu mathématique et je vais vous l’expliquer facilement ». C’est ce qu’il fit … et l’officier allemand lui dit alors : « Il est très astucieux votre jeu mathématique. Avant la guerre, j’étais professeur de mathématique. Sauvez-vous vite … j'étais venu pour vous arrêter mais je ne vous ai pas trouvé à votre bureau ». Papa échappa donc à l’arrestation et, sans cette connivence de mathématiciens, je ne serais pas né, car ceci eut lieu fin 1943 et je suis né plus de 9 mois plus tard … à Clermont-Ferrand.

Espérons que pré-quantiques ou post-quantiques, les mathématiciens sauront toujours conserver aussi bien leurs secrets.

Jean-Paul BOURGÈS 8 décembre 2022

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2022/12/02/cryptographie-post-quantique-de-quoi-parle-emmanuel-macron_6152753_4408996.html<br /> <br /> L’ordinateur quantique n’est pas forcément plus « puissant » qu’un ordinateur traditionnel. Il est en revanche plus adapté à la résolution de certains problèmes qu’une machine ordinaire peine à résoudre. Un bon exemple est la factorisation : il est extrêmement difficile pour un ordinateur classique de décomposer un nombre en facteurs premiers, c’est-à-dire de définir de quels nombres premiers (des nombres ne pouvant être divisés que par eux-mêmes) il est le produit – la factorisation de 65, par exemple, est 5 × 13, 5 et 13 étant des nombres premiers.<br /> <br /> Cette tâche est en revanche aisée pour un ordinateur quantique. On le sait d’ailleurs depuis près de trente ans : en 1994, le mathématicien Peter Shor a mis au point un algorithme capable de factoriser de grands nombres grâce à une telle machine. L’algorithme de Shor fonctionne, la société américaine IBM l’a d’ailleurs testé à petite échelle en 2001.<br /> <br /> Un grand merci pour cette informatipn, Jean-Paul, que je vais retransmettre à Linden Blosom...<br /> <br /> Cette anecdote de connivance entre ton père et un officier allemand est très belle et très émouvante !<br /> <br /> A bientôt.<br /> Amitié.
Répondre