Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Des versets vraiment sataniques ?

Ces derniers jours, j’ai lu, à petite dose, « Le roi, le sage et le bouffon », publié au Seuil en 1998 par Shafique KESHAVJEE (ISBN 2-02-031550-5).

Ce roman, sous-titré « Le grand tournoi des religions », imagine qu’un roi organisa avec un Sage et son Bouffon, une grande confrontation pacifique d’éminents représentants des principales religions, et même d’un athée, visant à permettre à tous ces courants philosophiques d’exposer leurs idées, dans une sorte de Jeux Olympiques de la pensée à l’issue desquels serait attribué une médaille d’or à celui qui aurait été le plus convaincant.

Sont alors réunis, après sélection par leurs organisations d’origine, le plus expert pour parler au nom des Juifs, des Hindous, des Bouddhistes, des Chrétiens, des Musulmans et des Athées.

Il s’agit d’un exercice assez formel et académique, un peu lourd et lassant pour un athée comme moi, y compris lorsque c’est le représentant des athées qui s’exprime ou interpelle les autres (C’est la raison pour laquelle, j’ai préféré « le lire à petite dose », même si c’est fort intéressant).

Les grands moments de l’histoire des dernières décennies, avec le nazisme, le conflit israélo-palestinien, les conflits ethnico-religieux en Afrique, en Inde etc … émaillent les débats que le roi décide de conclure sans attribuer finalement une médaille d’or à celui qui a été le plus convaincant, mais juste une médaille d’argent à renouveler chaque année à celui qui aurait le plus agi, pour la paix entre les religions au cours de l’année écoulée.

A la fin de ces olympiades originales et alors que les participants se saluaient chaleureusement avant de rentrer chez eux, le rabbin fut sauvagement poignardé dans le dos … et l’on découvrit que son agresseur avait agi ainsi car il ne tolérait pas que le rabbin ait fait, lors de ces adieux, une caresse tendre sur la joue de sa sœur et fille du cheikh qui avait si paisiblement exprimé la position des musulmans lors de ces journées.

Quel rapprochement dramatique avec l’annonce, vendredi soir, que la fatwa visant Salman RUSHDIE, émise par les Ayatollahs iraniens, venait de se traduire par des coups de poignards contre l’auteur des « Versets sataniques » qui, depuis, lutte contre la mort à New-York.

Des versets vraiment sataniques ?

Cela relativise tous les discours de ceux qui, bons apôtres, prétendent admettre et respecter la conviction des autres, tout en affirmant que leur pensée n’est pas d’origine humaine mais divine et qu’il est donc interdit de l’ignorer ou pire de la contredire.

Il s’agit-là du propos d’un athée qui, en d’autres temps et, actuellement en d’autres lieux, débouchèrent sur des condamnations à mort que les juges de l’inquisition, les armées de Louis XIV lors des dragonnades, les ayatollahs et autres « fous de dieu » se chargeaient d’exécuter avec zèle.

C’est, en tout cas, par l’évocation de ce livre original que j’ai voulu marquer l’horreur que je ressens devant tous ceux qui n’ont que le mot « amour » à la bouche, tout en n’exprimant que haine et appel à tuer au nom de leur dieu.

Jean-Paul BOURGÈS 15 août 2022

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Le mot "entendement" https://fr.wikipedia.org/wiki/Entendement n'a jamais été aussi important...<br /> <br /> A bientôt.<br /> Amitié.
Répondre
J
Oh que oui !