Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Consentement et contentement

Depuis une semaine, la réalité des accusations de viol à l’encontre d’un nouveau ministre agite le monde politico-médiatique … et je me contenterai juste, sans requérir le consentement de quiconque, de quelques remarques strictement politiques.

On continue vraiment de nous prendre pour de fieffés benêts quand un responsable de LREM nous dit ne pas avoir pris connaissance d’une alerte à ce sujet : « parce qu’il n’avait pas ouvert sa boite-mail » ! Prière de ne pas rire car ce genre de déni est plutôt dramatique.

Au-delà de cela, que penser de l’incompétence politique d’un président de la République et d’une Première Ministre qui nomment ministre un homme si peu clean qu’il avait dû répondre à des remarques de ses chefs de file sur « ses comportements inappropriés ». Soit, ils n’étaient, en effet, pas au courant et à quoi servent les moyens de tout savoir dont ils sont si fiers dans notre « start-up nation ». Soit, ils savaient mais ils ont considéré que détacher de LR son président de groupe était une prise politique qui méritait le risque de provoquer quelques remous. C’est, en tout cas, effarant d’aveuglement et, au minimum, clivant et peu efficace pour une action gouvernementale sereine. La présomption d’innocence nous interdit qu’un homme soit condamné simplement par la « vox populi » … mais on ne peut pas, non plus, ignorer la parole de femmes qui se sont plaintes car ce serait présumer qu’elles mentent. Tout ceci doit donc être tranché par la Justice, mais en passant outre aux plaintes de femmes (Même si, en l’état, elles n’ont pas donné lieu à l’ouverture d’une procédure) se disant victimes de cet homme, le président de la République exerce un choix entre deux présomptions … et, ce faisant, il montre une fois de plus qu’il applique d’une bien curieuse façon une constitution qui ne lui confie, pourtant, aucun rôle dans le domaine judiciaire.

En attendant que la Justice condamne ou innocente cet homme, la seule solution politiquement tenable c’est qu’il quitte le gouvernement et qu’il dispose de tout le temps nécessaire pour organiser sa défense sans que cela se traduise au détriment de sa fonction ministérielle.

 

La différence entre consentement et contentement, on la voit aussi quand notre République fonctionne d’une façon qui est validée par le Conseil Constitutionnel … ça c’est pour le consentement … mais pour le contentement on repassera, quand on voit que l’Assemblée Nationale a été transformée en paillasson sur lequel le président s’essuie les pieds. Violer la constitution serait-ce bénin … à condition d’avoir le consentement des « neuf Sages » ?

Consentement et contentement

Ce livre parut 17 ans avant que François MITTERRAND se coule dans l’habit de « Mon Général » … et instrumentalise la gendarmerie en mettant sur écoute de façon illégale de nombreuses personnes pour cacher la réalité de sa double vie privée *

C’est dire qu’il y a longtemps que, de gauche, comme de droite, nos dirigeants violent allègrement notre constitution … sans notre consentement et notre contentement.

Jean-Paul BOURGÈS 26 mai 2022

* Qu'on ne me dise pas qu'il s'agit de ragots, car le Directeur de Cabinet de François MITTERRAND, Gilles MÉNAGE fut condamné ... de nombreuses années plus tard ... dans cette affaire des écoutes de L'Elysée. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
il y a longtemps que, de gauche, comme de droite, nos dirigeants violent allègrement notre constitution … sans notre consentement et notre contentement.<br /> <br /> Il y a longtemps que nous ne bougeons pas, nous les citoyens possesseurs de ressources relationnelles, financières et intellectuelles...<br /> <br /> Commencer, pourquoi pas, par al lecture de ce livre : https://www.editionsladecouverte.fr/de_la_convivialite-9782707167149 !!!<br /> <br /> A bientôt.<br /> Amitié.
Répondre