Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Jamais deux sans trois … ou 204 et bien plus ?

Qui pensait que les adhérents de LR mettraient en tête de leurs préférences pour représenter leur parti à l’élection présidentielle, celui qui, récemment, disait partager les opinions d’Eric ZEMMOUR et être prêt à  voter pour lui au second tour de la présidentielle ?

Les deux individus portent le même prénom, Eric, et je préférerais savoir que c'est cela qui les rapproche plutôt que l'intention de renvoyer de l’autre côté de la Méditerranée des migrants arrivés en France par désespoir.

Marine LE PEN, Eric ZEMMOUR, Eric CIOTTI se valent tellement (La première est même devenue nettement plus modérée que les deux Eric) que c’est la formule « Jamais deux sans trois » à laquelle j’ai tout de suite pensé. Et ça me rappelle une célèbre voiture qui parcourait nos rues, il y a 50 ans.

Peugeot « Deux sans Quatre » d’il y a 50 ans

Peugeot « Deux sans Quatre » d’il y a 50 ans

Mais pourquoi je vous montre une 204 … et non une 203, qui me rappelle pourtant la première voiture de mon frère, en 1954 ?

Eh bien parce que la gravité de la situation politique actuelle c’est qu’au trio MLP-EZ-EC on pourrait ajouter une tripotée de ministres d’Emmanuel MACRON.

En effet ils font tous, depuis des mois, un tel assaut d’extrémisme de droite que l’on va finir par avoir du mal à les compter et à les différencier autrement que par leur coiffure … Eric CIOTTI se distingue facilement sur ce plan-là.

Ce qui est grave dans cet événement c’est que les adhérents d’un ex-grand parti de gouvernement aient pu préférer à ses quatre concurrents, pourtant bien de droite, le plus extrémiste d’entre eux qui voudrait « créer un Guantanamo à la française », réduire les impôts des plus aisés en réduisant les prestations sociales comme l’indemnisation du chômage, ou remettre en cause les bases de la naturalisation pour empêcher le fantasme droitier « du grand remplacement ».

Le quinquennat qui s’achève dans cette atmosphère pestilentielle de fin d’un monde qui pourrit sur pied, n’a pas mené grand-chose à bien … mais il a réussi à installer les idées d’extrême droite à l’avant-scène.

Les acteurs ministériels les plus coupables dans leur campagne permanente de dénigrement des idées de gauche et leur flirt constant avec l’extrême-droite sont Gérald DARMANIN et Jean-Michel BLANQUER, deux dogues aux babines sans cesse retroussées mais tenus en laisse par Emmanuel MACRON. La gauche, même la plus radicale, n’était pas bien dangereuse mais ils ont réussi à en faire un épouvantail … quant à l’extrême-droite fascisante, ils ont fait en sorte de la rendre acceptable au point de voir l’électorat de droite se complaire à rêver de voter pour elle.

Et dire que cela s’est produit alors que le maître-chien des deux dogues s’était auto-défini comme n’étant ni de gauche, ni de droite … quelle supercherie !

Jean-Paul BOURGÈS 3 décembre 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
JAMAIS DEUX SANS TROIS … OU 204 ET BIEN PLUS ?

Jeu de mots rafraichissant en cette époque où les jeunes pensent souvent plus mal que les vieux...

A bientôt.
Amitié.
Répondre