Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Lièvre et tortue

Ça y est … voici le deux-millième billet publié sur overblog. Il y a juste un an, ayant appris qu’un crabillon s’était installé sur mon foie, je m’étais dit que je n’atteindrais probablement pas ce nombre … alors qu’un récent contrôle a montré que les hyperfréquences sont une belle invention (Comme je le savais depuis nettement plus d’un demi-siècle) et que je me porte de nouveau comme un charme et je n’ose dire, comme un jeune-homme.

Il se trouve que, vendredi, en partant chercher les champignons, vers Saint Romain Lachalm en Haute-Loire, un lièvre quitta le bas-côté de la route et se mit à courir devant ma voiture. J’ai freiné fortement pour ne pas risquer de l’écraser et il me précéda ainsi pendant une bonne centaine de mètres avant de regagner brusquement le bois que cette route traverse.

J’ai alors pensé à la fable de Jean de La Fontaine et je m’amuse à en pasticher une petite partie pour parler de cette dernière année.

 

Rien ne sert de courir ; il faut rouler plus loin.

Le lièvre et le Jipé en sont un témoignage.

Gageons, dit celui-ci, que vous n’atteindrez point

Comme moi le bout de l’an. Le lièvre répondit Comme vous ? A votre âge

Et rongé par un crabe, qui du foie étendra sa fièvre

A l’ensemble de vos organes et bien avant l’automne,

Jamais vous ne verrez revenir cèpes et oreilles de lièvre

Comme celles qui filent devant vous, malgré celui qui les talonne.

Sur ce le Jipé prenant son mal en patience

Se mit en marche en dépit des retards causés par le covid,

Et, pour commencer, il arrêta net de boire certains liquides,

Qui, selon la Faculté, avaient de fâcheuses conséquences.

Une fois soignés les malades urgents en réanimation,

Sur un billard le Jipé se retrouva percé de six aiguilles,

Qui grillèrent le petit crabe sans besoin d’avaler des potions,

Tandis que notre lièvre, avant mardi-gras, fut en civet aux lentilles.

 

Et c’est ainsi qu’un an plus tard, je peux écrire ce billet n° 2.000 que j’avais pensé inatteignable, en l’illustrant par une photo d’oreilles de lièvre … car le vrai lièvre aperçu dans le jour qui se levait ne m’a pas laissé le temps de lui tirer le portrait.

Lièvre et tortue

Jean-Paul BOURGÈS 25 octobre 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Et c’est ainsi qu’un an plus tard, je peux écrire ce billet n° 2.000...

Gigantesque joie en cette toussaint en soleillée !!!

A bientôt.
Amitié.
Répondre
P
Merci infiniment de tous ces billets quotidiens, vivement le prochain et les quelques milliers qui vont suivre. Amitiés - eugenio
Répondre
J
Merci fidèle lecteur depuis presque dix ans.