Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Je renifle un bide gigantesque

On nous fait miroiter depuis quelques temps que la fin de nos malheurs liés au dérèglement climatique est proche puisque nous allons pouvoir nous passer des carburants fossiles qui, comme chacun sait, produisent du CO2 qui, à son tour débouche sur le réchauffement de notre planète. Cette solution qui est de nature à tout résoudre d’ici 2050 … c’est l’atome le plus présent dans l’univers … l’hydrogène que l’on trouve partout et, en particulier dans l’eau. En plus, en brûlant de l’hydrogène, on refabrique de l’eau. Nous sommes quasiment sauvés.

« Quasiment » ? … mais pourquoi donc cette réserve alors que le président de la République veut même faire occuper à notre pays la plus haute marche sur le podium des champions du H2 ?

Ayant conservé quelques restes de ma formation d’ingénieur, je sais juste :

  • que l’hydrogène n’existe pas à l’état naturel et qu’il faut donc l’obtenir en craquant des molécules où l’atome d’hydrogène est un composant,

  • que la meilleure source d’hydrogène est l’eau qui, hourra, est extrêmement abondante … il suffit donc de dissocier l’hydrogène et l’oxygène dans des molécules d’eau … et le plus simple c’est par électrolyse, c’est-à-dire en faisant passer un courant électrique au travers de l’eau en récupérant séparément du H2 et du O2,

  • que pour cela il faut d’abord créer un courant électrique et que cela demande de l’énergie provenant d’une source autre que l’hydrogène,

  • qu’il y a un principe absolu : lorsqu’on transforme une énergie en une autre forme d’énergie, le rendement n’est jamais total et l’on récupère moins d’énergie que celle qu’on a voulu transformer … on aura donc moins d’énergie issue de cet H2 que ce qu’il aura fallu pour le fabriquer.

Sans être aussi doué qu’un lointain prédécesseur d’Emmanuel MACRON, je parle de Valéry GISCARD d’ESTAING, je renifle une histoire aussi fumeuse que celle « des avions renifleurs » où furent englouties des sommes effarantes qui firent les gros titres du « Canard Enchaîné » en 1983, alors que VGE avait été remplacé par François MITTERRAND. Rappelez-vous que deux escrocs avaient convaincu qu’ils détectaient les réserves de pétrole grâce à une machine qu’ils plaçaient dans le nez d’un avion. Alors que nul n’avait compris ce que le dispositif reniflait, ils avaient, réussi pendant plusieurs années à entraîner derrière eux des politiques, des industriels, des « scientifiques » … jusqu’au jour où leur supercherie fut découverte.

Je renifle un bide gigantesque

Je me méfie de ces emballements politico-médiatiques à base scientifique et en ignorant superbement l’inertie de tout changement massif dans le domaine énergétique.

En tout cas, tant que je n’aurai pas lu une étude sérieuse traitant les questions que j’ai évoquées, je resterai sceptique à ce sujet.

Cette affaire pourrait bien devenir « l’avion renifleur » d’Emmanuel MACRON et je trouve que ça ne sent pas bien bon.

Jean-Paul BOURGÈS 19 octobre 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article