Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Alors je devins Lyonnais et barbu

Tous ceux qui me connaissent à Lyon depuis 42 ans, m’ont toujours connu avec une barbe qui, avec le temps, a évidemment blanchi et pris nettement plus d’ampleur.

J’évoque cette pilosité à cause des « Jeux olympiques de la moustache et de la barbe » qui viennent de se dérouler à Eging-am-See, en Allemagne et où les concurrents français firent bonne figure.

N’étant pas très attiré par l’esprit de concours … surtout sur un critère d’apparence physique, il me viendrait d’autant moins l’idée de m’aligner dans une compétition de ce type, que je n’aurais que peu de chances de pouvoir passer le stade des qualifications.

Le Français le mieux classé, avec sa médaille d’or dans la catégorie « barbe naturelle de plus de 30 cm », Nicolas GODET, arbore une barbe rousse de plus de 60 cm, auprès de laquelle, même défrisée, ma barbe d’environ 25 cm n’atteignant que le bas du sternum paraîtrait ridicule.

Alors je devins Lyonnais et barbu

Mais, au fait, pourquoi suis-je devenu Lyonnais ?

Lyonnais parce que vers la fin des années 70, en charge à Paris de la coordination des démarches informatiques d’un groupe d’établissements bancaires présents partout en France, j’ai souhaité quitter ce rôle de conseil pour agir concrètement dans l’un des groupes régionaux en rapide croissance. Je m’entendais bien avec le directeur du groupe de Lyon et je lui ai proposé de le rejoindre … ce qu’il accepta et, le temps de recruter mon successeur à Paris j’ai débarqué à Lyon avec toute ma famille (Nous avions déjà trois filles).

 

Venons-en à la barbe et le lien qu’elle a avec mon travail.

Avant de prendre mon poste, et cela ne vous étonnera pas, j’ai passé le mois d’août en Ardèche à « La Chaumette » parcourant les bois et montant à cheval.

Le 1er septembre j’arrivai donc pour démarrer dans mon nouveau job … sans m’être rasé car l’eau n’était pas branchée dans la maison de location où nous avions emménagé la veille et, en vacances, je ne me rasais jamais pour éviter à ma peau le feu du rasoir. Mon nouveau patron m’accueillit fort agréablement puis, voyant mon visage qu’il avait toujours vu glabre, il me déclara « Ici on n’aime pas les barbus » (Ce qui voulait dire qu’il n’aimait pas que l’on porte la barbe dans son équipe). J’avais prévu de me raser le soir-même car l’eau devait être ouverte dans la journée. Je lui répondis cependant, sur le même petit ton calme « Ah, c’est dommage, je vais donc la garder » … et tel que vous me connaissez le rasoir n’effleura plus jamais mon menton.

Que ça soit clair, je ne tolère pas les injonctions sans fondement d’une hiérarchie et je dis nettement stop à l’autoritarisme stupide.

Cette barbe vous expliquera, probablement, pourquoi je refuse les gouvernances abusives, du niveau privé, associatif, entreprise ou gouvernemental. Ma barbe n’est pas là pour faire beau mais juste pour rappeler cette nécessité de dire non calmement … mais aussi pour pouvoir faire plaisir aux enfants en faisant le Père Noël tous les ans.

Jean-Paul BOURGÈS 27 octobre 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Lyonnais parce que vers la fin des années 70, en charge à Paris de la coordination des démarches informatiques d’un groupe d’établissements bancaires présents partout en France, j’ai souhaité quitter ce rôle de conseil pour agir concrètement dans l’un des groupes régionaux en rapide croissance. Je m’entendais bien avec le directeur du groupe de Lyon et je lui ai proposé de le rejoindre … ce qu’il accepta et, le temps de recruter mon successeur à Paris j’ai débarqué à Lyon avec toute ma famille (Nous avions déjà trois filles).

Belle intégration !!!

En ce qui concerne mon intégration à Vichy, elle consiste essentiellement à compter les jours qui nous séparent, Colette et moi, de notre prochain séjour à Paris...

Il est vaguement question d'aller à Clermont et même à Lyon, tout cela restant très vague...

A bientôt.
Amitié.
Répondre