Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

C’est cousu de fil blanc !

Plus le temps passe et plus « le monde d’avant » nous apparaît ancien et dense d’expérience acquise … et plus « le monde d’après » confirme son caractère de vaste supercherie d’attrape-gogo.

C’est bien connu, nous avons « une histoire » qui, pour justifier ce terme nécessite que les hommes aient su traduire leur pensée par écrit et que ceux-ci nous soient parvenus. Et, tout ce qui précède est, par définition, de la préhistoire que, pendant fort longtemps, on réduisit pratiquement à un néant indifférencié.

Peu à peu on dépassa cependant la vision réductrice de l’âge de pierre, de l’âge du bronze, de l’âge du fer et la redécouverte de l’art pariétal, que l’on data d’abord de – 14.000 pour Altamira et – 17.000 ans à Lascaux, puis de – 27.000 pour Cosquer, - 35.000 à Chauvet, pour arriver à – 44.000 à Leang Bulu Sipang en Indonésie, et le plus ancien, pour l’instant, à Ardales en Espagne – 65.000 ans !

On sait, par conséquent qu’il y a très longtemps que des hommes eurent une sensibilité artistique et la capacité de l’exprimer … et donc d’avoir une pensée peu différente de la nôtre.

Des découvertes récentes au Maroc, près d’Essaouira (Je connais quelqu’un qui est assurément convaincu de l’apport d’Essaouira à l’édification d’une pensée humaine … c’est normal puisqu’il y est né) ont montré qu’il y a 120.000 ans vivaient là des hommes qui cousaient entre elles des peaux de bêtes. Ces hommes utilisaient pour cela des aiguilles en os qui devaient être bien solides pour pouvoir percer du cuir. L’une des conséquences de ces découvertes c’est, entre autres, qu’à cette époque c’est l’homme de Néandertal qui vivait en ce lieu du Maroc … et que cela nous oblige à cesser de voir en Néandertal quelqu’un qui n’est pas de notre lignée (On sait d’ailleurs maintenant que notre ADN en garde la trace).

Homme, ou plutôt femme de Néandertal musée des Confluences Lyon

Homme, ou plutôt femme de Néandertal musée des Confluences Lyon

Cette conception courte en durée jusqu’à nous et fondamentalement concentrée en Europe, vola en éclat avec la découverte de quelques os de Lucy par une équipe internationale de chercheurs dont faisait partie Yves COPPENS. Cela nous fit remonter à – 3 millions d’années, l’existence de nos très lointains ancêtres vivant en Afrique et dont nous serions tous issus.

Nous ne venons pas de nulle-part et ce que nous sommes provient de migrations incessantes en tous sens, qui répandirent notre espèce sur chaque recoin de notre planète, y compris ceux qui paraissent les moins appropriés à notre vie, comme, par exemple, dans le grand nord. Il y a peu on mit ainsi en évidence que des hommes arrivèrent et s’installèrent en Amérique, 20.000 ans avant que Christophe Collomb découvre l’Amérique en croyant être arrivé aux Indes.

Tout ceci est cousu de fil blanc, nous avons toujours essayé de sur-valoriser l’Europe et tenté de faire croire que les habitants des autres continents n’ont pas beaucoup contribué à la création du « monde d’aujourd’hui ». Quant au « monde d’après », il est probablement en train de s’écrire en Asie et c’est la raison pour laquelle la France a été évincée dans la fabrication des sous-marins australiens qui patrouilleront dans le Pacifique.

En tout cas, qu’Eric ZEMMOUR le veuille ou non, nous descendons tous d’Africains et ces Africains nous ont transmis ce qui a abouti à Yves SAINT LAURENT.

Jean-Paul BOURGÈS 26 septembre 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article