Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Nous avons encore le choix

Depuis plusieurs années et de façon accélérée au cours des derniers mois, il se pose régulièrement une question lancinante : vivons-nous vraiment en démocratie ?

Pour certains la réponse est évidemment positive car ils limitent leur définition de la démocratie à l’organisation régulière d’élections auxquelles chacun peut voter pour des candidats multiples qui ont été libres de se présenter. Même pour ceux qui se satisfont de cette démocratie au rabais, il y a quand-même de l’hésitation à passer sous silence le rôle de l’argent dans les processus électoraux … dont la meilleure preuve est administrée par les montages compliqués et évidemment illégaux qui auraient conduit un homme politique à recevoir des sommes énormes d’un chef d’Etat étranger pour éclater clandestinement les plafonds des dépenses autorisées.

Ce qui est étrange, sauf à considérer que les Français ne sont que des sots, c’est qu’on en soit arrivé à l’abstention de deux électeurs sur trois. Comment peut-on atteindre une telle proportion de personnes préférant rester chez elles plutôt que faire vivre par leur vote notre magnifique démocratie ? Il y aurait comme qui dirait un os !

L’actuelle équipe dirigeante fait flèche de tout bois depuis des mois pour nous convaincre que nous sommes complètement en démocratie et l’on vit, en particulier, le président de la République ironiser pour se moquer de ceux qui pensent que certaines décisions ont été prises de façon dictatoriale.

Il est exact que nous avons encore le choix du camp dans lequel nous nous rangeons … et c’est énorme et même grandiose.

Ou bien nous acceptons tout ce qui se décide à l’Elysée, puis qu’une majorité parlementaire moutonnière avalise dans l’urgence sans coup férir … et nous faisons donc partie des veaux, comme disait déjà naguère le Général DE GAULLE.

Nous avons encore le choix

Ou bien, sans être pour autant dans une opposition systématique, nous sommes en désaccord sur tel ou tel aspect (Par exemple, favorable à la vaccination … mais réticent devant l’usage d’un « passe-sanitaire » punitif et discriminatoire) et, alors, nous sommes traités en mouton noir puisque nous refusons de nous comporter en veaux.

Nous avons encore le choix

Le problème pour notre démocratie c’est que le nombre de moutons noirs augmente régulièrement car, sur chaque sujet, c’est toujours la même conduite de division entre bons et vilains qui est mise en œuvre et, depuis 4 ans, toutes les manifestations d’opinions opposées ont été marquées par des répressions policières violentes entraînant des victimes et des dégâts matériels (Manifestations contre la réforme des retraites, Gilets Jaunes, manifestation d’infirmières se plaignant du manque de moyens, défilé syndical du 1er mai, protestation contre le passe-sanitaire … etc).

Il faudrait peut-être commencer par se rappeler qu’une démocratie est un régime décrispé qui se nourrit de la diversité des points de vue au lieu d’exacerber les différences en les radicalisant.

Jean-Paul BOURGÈS 2 août 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Vivre est un village 04/08/2021 08:01

Depuis plusieurs années et de façon accélérée au cours des derniers mois, il se pose régulièrement une question lancinante : vivons-nous vraiment en démocratie ?

Mon expérience de la banque Rothschild que j'évoque dans ton précédent billet, Jean-Pierre, m'invite à penser que le gouvernement, aussi, en préservant le taux d'intérêt dérisoire servit sur les comptes de la caisse d'épargne contre la concurrence de la banque Rothschild, n'était pas démocratique, non plus...

A bientôt.
Amitié.

Vivre est un village 03/08/2021 09:37

Depuis plusieurs années et de façon accélérée au cours des derniers mois, il se pose régulièrement une question lancinante : vivons-nous vraiment en démocratie ?

Mon expérience de la banque Rothschild que j'évoque dans ton précédent billet, Jean-Pierre, le gouvernent peut faire le choix de faire le choix d'Antoine Pinay si...il se décide à abroger, enfin, ce machin détestable nommé Mécanisme Européen de Stabilité...

C'est ce que m'a dit, en petit comité, François Bonnet de Mediapart, c'est le contraire que François Bonnet laisse dire sur Mediapart...

Même si : Le 10 juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. En 1941, il est nommé au Conseil national, puis décoré de l'ordre de la Francisque, faisant partie selon sa biographe Christiane Rimbaud des notables de province sur lesquels le régime de Vichy voulait s’appuyer. Il refuse pourtant les propositions qui lui sont faites de servir Vichy et démissionne en 1942 du Conseil national.

En 1943, il rejette la proposition qu’on lui fait de la préfecture de l’Hérault. Il contribue également à faire passer des juifs et des résistants en Suisse et à Alger. Sylvie Guillaume, auteur d'une thèse sur Antoine Pinay, estime que la volonté d'associer Pinay à Vichy malgré la réalité est le fruit de la volonté de ses « adversaires communistes »18. De même, Christiane Rimbaud estime que les communistes lui firent un « mauvais procès » en l'associant au régime de Vichy alors qu'il a résisté. https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Pinay#Sous_le_r%C3%A9gime_de_Vichy

A bientôt.
Amitié.

Vivre est un village 03/08/2021 09:31

Depuis plusieurs années et de façon accélérée au cours des derniers mois, il se pose régulièrement une question lancinante : vivons-nous vraiment en démocratie ?

Mon expérience de l banque Rothschild que j'évoque dans ton précédent billet, Jean-Pierre,