Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Propriété privée

Bien au calme à « La Chaumette », seul avec Maly, en attendant l’arrivée de nos filles, des petits-enfants et de petits-neveux et nièces, je me balade dans les bois avec au bras mon panier à champignons, qui chaque jour, se remplit peu à peu.

Je connais par cœur tous ces endroits, que je parcours depuis si longtemps, et j’y éprouve un profond repos qui m’éloigne de plus en plus de l’actualité. Jour après jour je me rends compte qu’au-delà de la sérénité que cela m’apporte, je me sens également de mieux en mieux physiquement en faisant ainsi plusieurs heures de marche quotidiennement en crapahutant dans les forêts, avec enjambement de troncs tombés au sol et en grimpant des talus herbus.

Les bois, ici, sont composés d’un grand nombre de parcelles privées car il n’y a pratiquement pas de bois communaux. La conséquence en est que beaucoup de petites parcelles sont abandonnées par ceux qui en ont hérité … et qui, habitant depuis longtemps dans les grandes villes, ont carrément oublié ces morceaux de forêts qu’ils n’entretiennent pas et qui font surtout le bonheur des cervidés, des sangliers … et des ramasseurs de champignons comme moi.

Alors que la montée de divers dangers collectifs devrait conduire à se serrer les coudes, on voit de plus en plus de personnes qui se barricadent chez elles.

Jusqu’à présent les forêts, autour de « La Chaumette » avaient échappé à cette obsession de « la propriété privée ». Le produit retiré des coupes, appartient naturellement au propriétaire de la parcelle … mais chacun est libre de s’y déplacer à sa guise et d’y ramasser champignons, myrtilles, framboises … etc … à condition, bien évidemment, de ne rien saccager.

En me promenant, mercredi après-midi, dans un bois que je connais bien … j’ai eu la stupéfaction de découvrir un panneau aussi incongru qu’idiot :

Propriété privée

Ce « C’est à moi et nul autre ne peut y mettre le pied », est totalement inhabituel, surtout quand rien ne situe la zone dans laquelle il est interdit de pénétrer. Respecter une limite non définie est donc impossible et ce panneau cloué à un arbre en pleine forêt est donc juste la preuve de la stupidité de celui qui a voulu se rassurer sur le fait que sa parcelle ne s’envolera pas.

Au-delà de la débilité mentale de cet obsédé du patrimoine, ce qui me paraît inquiétant c’est le retour en force du sentiment de propriété privée qui est un peu notre « vache sacrée ».

Jean-Paul BOURGÈS 29 juillet 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Talabard 29/07/2021 12:58

Au-delà de la débilité mentale de cet obsédé du patrimoine, ce qui me paraît inquiétant c’est le retour en force du sentiment de propriété privée qui est un peu notre « vache sacrée ».

Dans ce cas propriété privée signifie tentative des spoliation des bienfaits de la nature pour tous ...

A bientôt.
Amitié;

BOURGES JEAN-PAUL 29/07/2021 14:05

Absolument !