Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

Quel bonheur d’avoir LE GENDRE

L'auto démolition de « La République En Marche » est en très bonne voie … ce qui est normal pour un parti totalement artificiel et fondé sur une base purement marketing, sans option philosophique ( la-boussole ), en opérant un casting de candidats comme on recrute des figurants et en débauchant à gauche, comme à droite, des individus attirés seulement par l’odeur de la bonne « soupe aux sous » mitonnée par Emmanuel MACRON (Je m'excuse auprès de la mémoire de René FALLET pour ce clin d'oeil idiot)..

Mais il y manquait encore le petit coup de pouce, ce qu’on appelle parfois « le coup de pied de l’âne » … et l’âne qui s’y colla n’est pas n’importe qui (Quoique … quoique), c’est Gilles LE GENDRE, président du groupe LREM à l’Assemblée Nationale.

Quel bonheur d’avoir LE GENDRE

Ce Monsieur adresse des notes au président de la République (En soi, cela n’est pas choquant … si ce n’est que c’est peu conforme à la notion, désuète, de « séparation des pouvoirs » car le rôle du législatif n’est pas d’être le conseiller de l’exécutif … qu’il est chargé de contrôler), en lui donnant des conseils sur la façon de virer Edouard PHILIPPE et de le remplacer … sans faire appel à un député LREM, façon élégante de dire ce que l’on sait … à savoir qu’ils sont tous nuls … et lui, le premier.

Comment ses notes sont-elles parvenues à des journaux ? On ne le sait pas encore … mais ce que l’on sait c’est que la colère gronde au sein du groupe LREM car les députés n’aiment pas du tout que « leur chef » leur porte aussi peu d’estime.

Cet incident, dont Georges FEYDEAU aurait sûrement tiré une distrayante pièce de boulevard, nous rappelle la situation vécue par un lointain prédécesseur d’Emmanuel MACRON, le président Jules GRÉVY, poussé à la démission en 1887 du fait des frasques de voyou de son gendre et député Daniel WILSON. On avait alors chansonné à ce sujet à partir de la formule : « Ah !, quel malheur d’avoir un gendre ».

La situation actuelle doit faire dire à tous ceux qui veulent en finir avec le macronnisme : « Ah !, quel bonheur d’avoir LE GENDRE ! ».

Jean-Paul BOURGÈS 7 juin 2020

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Ce Monsieur adresse des notes au président de la République (En soi, cela n’est pas choquant … si ce n’est que c’est peu conforme à la notion, désuète, de « séparation des pouvoirs » car le rôle du législatif n’est pas d’être le conseiller de l’exécutif … qu’il est chargé de contrôler), en lui donnant des conseils sur la façon de virer Edouard PHILIPPE et de le remplacer … sans faire appel à un député LREM<br /> <br /> Je découvre et comme je suis "sonné" à part plussoyer...il ne m'est pas possible d'écrire du fond de ma stupéfaction...<br /> <br /> A bientôt.<br /> Amitié.
Répondre
J
Ces mecs sont lamentables !<br />