Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jean-Paul-69-07.over-blog.com

« Ils ne savent même pas tirer ! »

Le 22 août 1962, le Général DE GAULLE, qui venait de conduire à son terme une grande œuvre de décolonisation, conclue par l’indépendance de l’Algérie, échappa miraculeusement à l’attentat du Petit-Clamart. Sortant de sa DS19 percée de balles sur le tarmac de Villacoublay, il eut alors cette parole flegmatique : « Ils ne savent même pas tirer ! ».

Jeudi, Emmanuel MACRON, ce spécialiste de la langue de bois, répondit à une Gilet-Jaune, qui l’interrogeait à Gréoux sur les violences policières, que celles-ci ne pouvaient pas exister puisque nous sommes dans un « Etat de Droit ».

Charles DE GAULLE aurait probablement dit que, si des manifestants ont été éborgnés par des tirs de LBD, ça n’est pas parce que les policiers ont visé les visages … mais, uniquement parce qu’ils ne savent pas tirer !

Il existe, évidemment, une autre hypothèse beaucoup plus désagréable et ne mettant pas en cause les instructeurs des policiers, chargés de leur apprendre à se servir des LBD … ce serait que les tirs au visage aient tous été volontaires, ordonnés par le commandement, couverts par le Ministre de l’Intérieur … et approuvés par le Président de la République.

Mais non, mais non, ces policiers ne visent pas les têtes, à Nîmes, le 12 janvier

Mais non, mais non, ces policiers ne visent pas les têtes, à Nîmes, le 12 janvier

Alors, dans ce cas … et selon Emmanuel MACRON, cela signifierait donc que la France ne serait plus un Etat de Droit. Ce n’est pas croyable.

C’est, pourtant, la conclusion à laquelle est arrivée l’ONU !

Jean-Paul BOURGÈS 8 mars 2019

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Il existe, évidemment, une autre hypothèse beaucoup plus désagréable et ne mettant pas en cause les instructeurs des policiers, chargés de leur apprendre à se servir des LBD … ce serait que les tirs au visage aient tous été volontaires, ordonnés par le commandement, couverts par le Ministre de l’Intérieur … et approuvés par le Président de la République.<br /> <br /> Sans commentaire...<br /> <br /> A bientôt.<br /> Amitié.
Répondre
J
Tu as raison, les menteries d'Emmanuel MACRON ne méritent que mépris !